Site de Rééducation vestibulaire et de l'équilibration.

A    B    C    D    E    F    G    H    I    K    L    M    N    O    P    Q    R    S    T    U    V    X    Y    Z    É
D.I.E (Dynamic Eligible E ) :
Test simple et précis sur une échelle de 10 à 1, mais non informatisé, de quantification des oscillopsies, le D.I.E (Dynamic Eligible E ) qui utilise uniquement un panneau présentant des E, comme ceux utilisés en ophtalmologie.
Utilisé depuis les années 80 en rééducation vestibulaire (SEMONT).
Voir aussi : Acuité visuelle dynamique (DVAT)

Dark cells :
Pigmented cells in the inner ear that secrete endolymph.

Degré d'un nystagmus :
Quantifie l'intensité d'un nystagmus généralement horizontal:
Degré I: Le nystagmus n'est visible que si les yeux regardent du coté de la phase rapide de ce nystagmus.
Degré II: Le nystagmus est visible si les yeux regardent du coté de la phase rapide du nystagmus ainsi que dans le regard médian.
Degré III: Le nystagmus est visible dans toutes les directions du regard.

Delayed Endolymphatic Hydrops :
Cet hydrops endolymphatique retardé n'est pas exactement un hydrops de type Meniere.
Après un une atteinte virale ou traumatique d'une oreille interne apparait, décalé dans le temps, une surdité fluctuante, des sensations d'oreille pleine, des acouphènes et des vertiges ou sensations vertigineuses.

Delayed Vertigo :
Vestibulopathie récurrente (vertiges) retardée par rapport à l'atteinte auditive mais sans perte auditive pendant la crise.
Voir aussi : Vertige retardé

Demophobe :
Personne qui a peur de la foule, les êtres humains, de leur présence.
Des études récentes ont montré que cette phobie sociale était exacerbée par le regard des autres et le fait de regarder certaines parties de leur corps telles que les parties saillantes.
Voir aussi : Agoraphobie

Dix et Hallpike :
Le test ou manoeuvre de Dix et Hallpike (1947), consiste à rechercher un nystagmus de position en décubitus latéral droit puis gauche (ou l'inverse).
Peut être utilisée pour la recherche d'un VPPB du canal semi-circulaire postérieur, mais il ne s'agit en aucun cas d'une manoeuvre thérapeutique.

Dix-Hallpike maneuver :
A physical maneuver that rotates the posterior semicircular canal in the plane of gravity during which the eyes are observed for a characteristic pattern of movement (typical nystagmus) diagnostic of BPPV. From a sitting position, the patient is moved to a supine position with the head turned 45 degrees to the side of the ear being tested.

Double-tâche (Double task) :
"Walking or talking": Un excellent test à réaliser. A partir d'un certain âge, ou dans certaines maladies neurologiques, les gens sont obligés de s'arrêter de marcher pour parler. Un jeune qui aura une tâche cognitive à faire, passera son équilibre en "mode automatique", alors qu'une personne âgée, s'équilibrera au détriment de la tâche cognitive. Ce constat n'est que le reflet du principe de la "double-tâche" ou encore du "conflit entre tâches". C'est une notion récente. Réaliser une tâche cognitive, telle qu'un exercice de calcul, de reconnaissance de formes, des exercices psycho-techniques, pendant qu'on cherche à s'équilibrer est un moyen très efficace de faire travailler son équilibre. Un nombre croissant d'études scientifiques ont montré l'efficacité de ce principe de rééducation chez la personne âgée instable, presbyastasique, dans la maladie d'Alzheimer, et dans des maladies neurologiques de type Parkinson. Jusqu'à l'amélioration générale dans la dyslexie de l'enfant. Ces travaux scientifiques ont montré la supériorité des exercices en double-tâche(équilibre-cognitif) chez la personne âgée, par rapport aux exercices en simple tâche d'équilibre. Les scores réalisés lors des exercices de posturo-séquentielle en double-tâche, sont aussi très prédictifs des possibilités d'évolution et d'amélioration.
Le travail en double-tâche est donc, de diminuer le coût attentionnel lié à l'équilibre, pour en augmenter l'automatisation.

Drop-attack :
Chute brutale par perte soudaine de la portance des membre inférieurs sans perte de connaissance.


Dysharmonieux :
Se dit d'un syndrome vestibulaire qui n'est pas harmonieux.
Voir aussi : Harmonieux (syndrome vestibulaire)

Décompensation (vestibulaire centrale) :
Régression dans la compensation centrale d'un déficit vestibulaire.
Souvent provoquée par une pathologie surajoutée, parfois des mois ou des années après.
Ne doit pas être confondue avec une réactivation virale.
Voir aussi : Compensation vestibulaire

Décompression du sac endolymphatique :
Technique chirurgicale proposée dans l'hydrops invalidant et résistant au traitement médical. Son but est de permettre une relative expansion du labyrinthe membraneux en diminuant les contraintes osseuses en périphérie du sac.


Déficit vestibulaire :
Déficit du système vestibulaire, tel qu'une névrite vestibulaire, un traumatisme du labyrinthe, une atteinte du nerf vestibulaire, etc. Le déficit est quantifié par l'épreuve calorique.
On parle d'hyporéflexie ou hypovalence quand le déficit n'est pas total. D'aréflexie quand le le déficit est total. Les signes cliniques sont: Une déviation de la posture vers le coté déficitaire et un nystagmus battant du coté opposé au déficit.
La compensation centrale, si elle s'installe(dans la pluparts des cas), permet de faire disparaître ces symptômes.
On parle de déficit cochléo vestibulaire quand la fonction auditive est atteinte.

Désafférentation :
Perte du fonctionnement de la conduction nerveuse.

Déviation corporelle :
La déviation corporelle est un des principaux signes d'un déficit vestibulaire unilatéral.
La tête et/ou le tronc du patient s'inclinent du coté du déficit vestibulaire. Du fait de la diminution du réflexe vestbulo-spinal qui, en temps normal, contrôle le tonus des extenseurs du même coté.

Déviation de la marche :
Les patients vestibulolésés récents se pleignent d'une déviation à la marche: "Je dévie vers le mur, dans la rue" ou "Je ne peux pas suivre le bord du trottoir".
Afin d'évaluer cette déviation on demande une marche aveugle: Le patient doit faire 3 pas en avant puis en arrière plusieurs fois de suite. En cas de déficit vestibulaire mal compensé, une déviation se traduisant par une marche déviée "en étoile" est constatée.
Précautions pour le test: Disposer de plus de 3m d'espace. Faire faire un ou deux aller-retour les yeux ouverts au préalable. Retirer tout obstacle gênant que pourrait mémoriser le patient. Ne pas parler pendant le test (repère auditif).

Déviation des Index :
Le patient debout ou assis, les yeux fermés, sans appui tend des bras à l'horizontale, les index étant pointés vers l'avant. Après quelques secondes, apparaît une dérive ou déviation du coté du déficit vestibulaire.
On peut sensibiliser le test en demandant des mouvement haut-bas-haut alternativement avec chaque bras, en comptant à vaoix haute.

A    B    C    D    E    F    G    H    I    K    L    M    N    O    P    Q    R    S    T    U    V    X    Y    Z    É